Charonne, 50 ans après

On venait de commémorer le cinquantenaire du 17 octobre 1961, qu’en voilà déjà un autre sur cette année qui sera riche autour de la mémoire franco algérienne.
Le 8 février 1962, 9 syndicalistes moururent écrasés contre les grilles du métro Charonne. Le même silence officielle pèse sur cette marche que sur les massacres du 17 octobre 1961. La question de la mémoire est incessamment posée, toujours sans réponse. C’est une des questions qu’il faudra poser aux candidats de 2012, à quand la reconnaissance des méfaits engendrés par la colonisation ?

Voir en ligne : Le Monde