Trois siècles de présence noire en couleurs

Ce soir, dimanche 5 février à 22 h
Sur France 5

C’est une histoire méconnue et souvent pleine de préjugés que propose de nous raconter France 5 en trois épisodes, dont le premier sera diffusé dimanche 5 février. Une histoire des noirs de France, si peu présente dans les manuels scolaires. « Il y a toujours eu des personnes à la peau noire dans l’espace qu’on appelle aujourd’hui la France » rappelle pourtant l’historien Pap N’Diaye. Dans la foulée du livre « Noirs de France » (La découverte) et de l’exposition au musée du quai Branly « Exhibition, l’invention du sauvage », l’historien Pascal Blanchard et le réalisateur Juan Gélas remontent le temps pour raconter la lutte des noirs pour devenir français.

« Ce récit n’est pas qu’une histoire de souffrances, il n’y a pas eu que des victimes dans l’histoire des noirs de France » nous rappelait Pascal Blanchard dans un entretien paru dans l’Humanité du 9 novembre 2011. De fait. Dans ce premier volet (1889-1940 : le temps des pionniers) les images d’archives, souvent inédites, impriment sur la pellicule trois siècles de présence. Mais depuis la Révolution française, des élus noirs et métis défendent les valeurs de la République , comme le « Jaurès noir », Hégésippe Légitimus, premier noir élu à l’assemblée nationale. Paradoxalement, alors que ces élus siègent au parlement, des millions de noirs sont traités comme des indigènes dans l’empire colonial. C’est le temps des expositions universelles qui théorisent le concept de sauvage.

Temps télévisuel oblige, cette histoire est rapidement résumée dans ces documentaires. Nous voilà déjà dans les années 20. Alors que Paris s’enflamme pour Joséphine Baker, les premiers mouvements nègres, soutenus officieusement par le tout jeune parti communiste, voient le jour. Dans les années 30, les intellectuels noirs comme Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor conceptualisent brillamment cette pensée égalitaire.

Les deux autres volets de la série reviennent sur l’histoire contemporaine. « 1940-1975 : Le temps des migrations » raconte les grandes mutations. Les vieilles colonies deviennent des départements avant d’obtenir leur indépendance. C’est l’époque des luttes et des combats pour une égalité au cœur de la République. La troisième partie « 1975-2012 : Le temps des passions » voit l’immigration devenir un enjeu politique majeur.

Plus récente, cette histoire noire n’en est pas mieux connue. Objet de tous les fantasmes et récupérations politiques, elle est ici utilement rappelée et réintégrée au récit national.

(1) Noirs de France France, série documentaire en trois épisodes. France 5. Diffusée les 5, 12 et 19 février à 22 heures.
Article de Marie Barbier