Contrôle au faciès

L’association épingle une nouvelle fois les pratiques policières françaises en particulier dans leur atteinte récurrente envers les jeunes "issus de l’immigration",habituelles victimes des débordements des forces de police dont l’imunité face à la pratique du contrôle au faciès ne lasse pas de surprendre.
Le rapport enrichis de témoignages et sans équivoques sur la situation inadmissible du soupçon institutionnalisé contre le basné perçu systématiquement comme potentiel délinquant.

Voir en ligne : Human Right Watch