La barbarie frappe encore

, par  Collectif "L’égalité d’abord !" , popularité : 5%

La nouvelle de l’assassinat d’un professeur, décapité par un pseudo justicier pour avoir montré des caricatures du prophète provoque une révulsion et une colère sans bornes.
Cette barbarie s’est déjà illustrée partout depuis des années.
La combattre est extrêment difficile et risque d’enflammer le débat en provoquant des attitudes extrêmes qui en ameneront elle même d’autres.

Les hommes et les femmes de mesures devront rester vigilants et sans renier les valeurs constitutives de la République, s’attacheront à rappeler chaque fois qui le faudra que l’horreur ne doit pas justifier les discours extrêmes.

A l’heure actuelle, nous sommes tous en deuil et dans le temps du receuillement et de l’hommage à Samuel Paty.

Brèves Toutes les brèves