Municipales : 2020 un étrange cru

, par  Collectif "L’égalité d’abord !" , popularité : 8%

Etrange année que 2020. La covid a boulversé la vie du monde entier et sans doute aussi les municipales.

Une prise de conscience écologique a sans doute favorisé le score des Verts qui ont renversé la table dans plusieurs grandes villes françaises obtenant un score inédit.

Les Républicains perdent de fait des villes symboles comme Bordeaux et peut être Marseille qu’il détenait depuis 25 ans.

Les Socialistes redressent un peu la tête. De fait, le parti présidentiel a raté son ancrage local et les sénatorailes s’annoncent mal forcément compte tenu du faible nombre de grans électeurs acquis à En Marche.

Le RN aurait raté ses municpales sans la victoire de Perpigna qui n’a pas d’égale depuis 1995 où le FN de l’époque avait conquis la ville de Toulouse. Perpignan, ville de 120 000 habitants est une belle conquête. Annonce t-elle d’autres victoires notamment aux régionales ? Qui sait ? Néanmoins il faut souligner que celle ci a été acquise par un Louis Alliot qui ne s’est avancé "masqué" ne mettant guère en avant son appartenance au RN de Marine Le Pen. Un signe ?
L’extrême se rapproche avec constance des marches du pouvoir et le président Macron a une énorme responsabilité. Il doit enfiler le costume d’un grand président qui réinventera une France qui se cherche sans se trouver et risque de tomber dans les bras des marchands de certitude.
Dans son histoire ce pays a toujours eu de grands hommes d’état, il lui en faut un désormais pour ne pas vendre son âme pour le néant .

Brèves Toutes les brèves