2019

, par  Collectif "L’égalité d’abord !" , popularité : 1%

2019 débute et déjà l’on frémit car ses prémices ne nous laisse pas l’acceuillir dans la sérénité.

Un monde de plus en plus "embrouillé", une colère qui ne peut encore que monter ; Cette colère qui nous fait craindre que comme caque fois on cherche des boucs émissaires : juifs, franc-maçons et surtout étrangers.

On l’a bien vu avec les dérapages de certains "gilets jaunes", l’incompétence politique à redresser le pays, rends plus simple la tentation de l’extrême droite. On a presque envie de dire aujourd’hui que ce n’est plus qu’une queston de temps et que nous ne pouvons aujourd’hui plus que repousser l’échéance tant redoutée depuis 30 ans.

Le grand débat voulu par le président de la République risque de déraper quand on abordera la question de l’ "identité nationale" et de l’immigration . L’idée de débattre de l’identité nationale, nous rappelle de bien mauvais souvenirs...
Aurons nous avec Emmanuel Macron la même déception que celle que nous eûmes avec François Hollande qui lui avait dégainé la déchéance de la nationalité ?

Espérons malgré tout et si 2019 doit être une corrida nous ne nous déroberons pas.

Brèves Toutes les brèves